Tag Archives: iles

Les îles de Thaïlande

Généralement lorsqu’on parle de Thaïlande, on pense tout de suite à sa capitale Bangkok, sa gastronomie, ses temples, ses éléphants, etc. Mais ce magnifique pays d’Asie du Sud-est est également un pays touristique remarquable grâce à ses innombrables destinations toutes aussi merveilleuses les unes que les autres. La Thaïlande dispose de plusieurs îles paradisiaques où les vacanciers pourront passer des séjours de rêve dans des endroits authentiques aux superbes décors : plages de sable blanc et fin, mer aux eaux turquoise et cristallines, cocotiers, bungalows, etc. Vous souhaitez prochainement partir à la rencontre de la Thaïlande et profiter de ce voyage pour vous offrir quelques jours sur une idyllique plage, voici trois destinations qui pourront vous intéresser.

L’île de Phuket, la perle du sud

Appartenant à la province portant le même nom, Phuket est la plus grande île de la Thaïlande s’étirant sur environ 50 km du nord au sud et sur une vingtaine de kilomètres d’est en ouest. Située dans la partie sud du pays, dans la mer d’Andaman, c’est une des îles et destinations les plus connues et prisées des touristes au pays du sourire.

À Phuket, vous pourrez par exemple vous offrir quelques jours de vacances sous le signe du bien-être en optant pour un séjour dans un complexe-spa où vous serez entre de bonnes et douces mains qui vous chouchouteront, dorloteront, pomponneront, bref vous feront le plus grand bien pour vous offrir un séjour relaxant.

Koh Chang, l’île de l’éléphant

Située sur la côte est du golfe de Thaïlande et appartenant à la province de Trat, Koh Chang est la deuxième plus grande île du royaume de Siam. Elle se trouve à environ 300 km à l’est de Bangkok et faisant partie du parc national de Mu Koh Chang, elle est caractérisée par la richesse de sa flore verdoyante, la diversité de sa faune aussi bien terrestre que marine, ainsi que ses belles plages dont les plus impressionnantes se trouvent le long de son littoral ouest. Ainsi, outre la baignade et le farniente, vous pourrez vous aventurer, randonner, balader à dos d’éléphant où vous rencontrerez la jungle tropicale, refuge des sangliers, mangoustes java, boucs, oiseaux, etc.

Koh Tao, l’île de la tortue

À environ 70 km de la côte thaï et au au nord de Koh Samui et Koh Pha Ngan, se trouve l’île de Koh Tao. Entourée par l’Océan Pacifique, c’est la troisième plus grande île du pays. Son nom qui signifie littéralement « l’île de la tortue » vient de sa forme, mais également de la légende qui dit qu’autrefois l’île a été habitée par plusieurs tortues. Ancienne propriété royale, l’île a longtemps été un pénitencier. Aujourd’hui, Koh Tao est devenu une des destinations les plus prisées des vacanciers à Thaïlande, du fait qu’elle est devenue un haut des lieux de la plongée sous-marine. A Koh Tao, les tarifs des écoles de plongée sont bien plus bas par rapport à ceux des îles l’avoisinant. Au cours d’une séance de plongée dans les eaux turquoise et limpides de Koh Tao, vous rencontrerez une grande variété d’espèces sous-marines : faune et flore sont toutes aussi variées que colorées. Plus de 20 sites de plongée s’offrent à vous au cours de votre séjour sur cette magnifique île où le bleu règne parfaitement entre ciel et mer.

Pour vous renseigner encore plus sur la Thaïlande, nous vous conseillons de visiter des sites traitant des sujets relatifs au pays, par exemple des blogs de voyages en Thaïlande. Comme cela, vous pourrez vous inspirer des expériences des autres voyageurs pour mieux réussir le vôtre.

Croisières a travers le Nil

Mystérieux pour ses sources longtemps inconnues et ses terres incroyables, le Nil traverse successivement, sur 6700 kilomètres, des régions équatoriales, tropicales et sahariennes de l’Afrique d une beauté unique et inoubliable . Union du Nil Blanc au Nil Bleu, ce grand fleuve réputé pour ses nombreuses cataractes et ses crues, s’assagit en arrivant sur le territoire égyptien. Symbole de vie, son cours mythique demeure aujourd’hui le gardien de la mémoire des pharaons, bâtisseurs de temples prodigieux qui continuent d’exercer leur fascination et de hanter notre imaginaire.

Le Nil est la voie qu’empruntaient les Égyptiens pour se déplacer. Il apporte la vie en fertilisant la terre et garantit l’abondance. Il joua un rôle très important dans l’Égypte antique, du point de vue économique, social c’était autour de lui que se trouvaient les plus grandes villes, agricole grâce au précieux limon. Fleuve nourricier d’un grand peuple, il fut divinisé sous le nom d’Hâpy, personnifiant la crue du Nil dans la mythologie égyptienne.

Don des Dieux et créateur de l’une des plus brillantes civilisations de l’Antiquité, le Nil nourrit aussi le quotidien d’une chaleureuse population que nous vous proposons de rencontrer à bord d’embarcations aussi discrètes qu’élégantes

Martinique

La Martinique en créole martiniquais Matinik, Matnik ou Lamatinik, aussi surnommée « l’île aux fleurs », est une île des petites Antilles ou îles du Vent, collectivité territoriale unique, région ultrapériphérique européenne située dans les Caraïbes et département français d’Amérique. Elle fait partie des Antilles françaises depuis 1635, année d’installation de la première colonie française par Pierre Belain d’Esnambuc.

Elle doit son nom actuel à Christophe Colomb, premier Européen à la découvrir le 15 juin 1502. Elle était alors appelée Madinina, Madiana ou Mantinino4 par ses habitants, les Kali’na5, qui aurait désigné une île mythique chez les Taïnos d’Hispaniola[pas clair]. Le nom a évolué selon les prononciations en Madinina, Mada et enfin, par influence de l’île voisine de la Dominique, il est devenu « Martinique ». En langue caribe, l’île était aussi appelée Ioüanacaéra ioüana, iguane et caéra, île  c’est-à-dire l’île aux iguanes.

La Martinique est une île de carte postale, véritable ensorceleuse, qui sait amadouer le visiteur grâce à ses plages de sable blond pour mieux le séduire ensuite avec ses richesses intérieures. En Martinique, il y a certes le ciel, le soleil et la mer… mais aussi des champs de canne à sucre, des chemins forestiers hors du temps, des villages du bout du monde, des jardins fantastiques qui font oublier l’avancée du béton, et pléthore de paysages, dignes des plus belles cartes postales.
La Martinique surprend par sa particularité de marier l’inconciliable : sucre et rhum, pluie et soleil, bleus qui font mal aux yeux et verts tendres. Les alizés et les cyclones. Les volcans et la végétation paradisiaque. Les souvenirs d’époques fastueuses et le péché originel de l’esclavage. L’indolence, les klaxons de bienvenue, la « tchatche » charmeuse et l’orgueil sourcilleux, les bouffées imprévisibles de violence.
Cette île, on n’a pas d’autre choix que de l’aimer. Ici, peu de ruines grandioses ou de musées fascinants. Aux indifférents, la Martinique n’offre que l’ennui, sitôt passée l’envie de plage et de ti-punch. Mais une fois mis au rancart le paradis des brochures, la petite France des cocotiers, la réalité antillaise fascine, bouleverse et captive.
La Martinique, cette « île courage », résiste aussi bien aux cyclones qu’aux tremblements de terre. Même si l’ouragan Dean est encore dans toutes les mémoires, l’île est redevenue verte, vivante…

A découvrir:

Sillonner les petites routes autour des Anses-d’Arlet, pour arriver en fin de journée à l’impressionnant rocher du Diamant. Découvrir la Martinique sauvage et authentique en parcourant l’un des sentiers pédestres de la pointe de la Caravelle. Perfectionner son surf à Anse Bonneville, la plus belle plage de la Caravelle.
Remonter le temps en visitant l’habitation Clément. Entreprendre l’ascension du Chinois (la montagne Pelée).
Faire une plongée dans l’un des nombreux clubs de l’île avant de lézarder sur une plage. Suivre la route de Grand-Rivière…

Fort-de-France
fort de france

Sur la côte ouest de la Martinique se trouve Fort-de-France, la seule grande ville de l’île. Sa capitale, aussi. La baie qui l’abrite frappe par sa splendeur. On y vient volontiers à Fort-de-France pour une demi-journée ou une journée pour faire le marché, courir les boutiques ou se balader dans le centre ancien, mais si vous ne faites que passer en vitesse, sans lever le nez ou en visite organisée, n’espérez pas trop trouver une architecture typique ni un art de vivre préservé.

Grand-Rivière
KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA

La route menant à Grand-Rivière est d’une étourdissante beauté. Ce minuscule petit port de pêche est charmant, avec ses petites embarcations multicolores. On peut passer des heures à regarder les pêcheurs rentrer au port avec leurs superbes yoles multicolores. Grand-Rivière est calme et détendu, avec ses rues étroites et ses maisons de bord de mer, toutes portes ouvertes.

Les Salines
saline

Les Salines, qui figurent parmi les premiers sites naturels visités du pays, se situent sur la commune de Sainte-Anne. Avec son sable blanc et ses cocotiers penchés sur la mer, la plage des Salines reste la plus belle et surtout la plus grande de la Martinique, et l’une des plus grandes de la Caraïbe.

Montagne Pelée
montagne pelée

Avec ses malheureux 1 397 m, la montagne Pelée au nord de l’île, point culminant de la Martinique, sait pourtant se faire craindre de la population. L’éruption de 1902 a laissé de terribles souvenirs dans la mémoire collective. Bien s’il semble être plongé dans un profond sommeil, le volcan de la montagne Pelée est toujours considéré comme actif.

Papouasie Nouvelle-Guinée

La Papouasie-Nouvelle-Guinée partage l’île de Nouvelle-Guinée avec l’Indonésie et possède plus de 600 autres îles tropicales dont les plus importantes sont la Nouvelle-Irlande, la Nouvelle-Bretagne (principales îles de l’archipel Bismarck) et l’île Bougainville.

Cette destination diffuse un fort parfum d’exotisme en tant que territoire parmi les plus reculés et inaccessibles du globe occupé par des ethnies au mode de vie à l’opposé du nôtre.

A voir / A faire :

• Les trois quarts de la superficie du pays sont couverts d’une forêt primaire ou secondaire où vivent deux tiers des espèces d’orchidées du monde, 9 000 types de plantes, 700 groupes d’oiseaux, 250 styles de grenouilles, 450 espèces de papillons, 200 variétés de reptiles et plus d’une centaine de différents serpents. Vous pourrez entreprendre une croisière sur la rivière Sepik pour admirer cette diversité et aller à la rencontre des ethnies vivant sur ses rives. Un de ses affluents, la Karawari, et les villages Arambak des alentours, se découvrent en pirogue.

• Si vous désirez découvrir la flore du pays sans avoir à monter une expédition, vous pourrez visiter le Jardin botanique national de Port Moresby, le Variata National Park de Sogeri à proximité, le Moitaka Wildlife Sanctuary ou encore le Jardin botanique de la ville de Lae.

• Les Highlands sont les terres les plus peuplées et les plus fertiles du pays. Pour découvrir cette région, empruntez la route qui part de Lae pour rejoindre, par la Kassim Pass, Kainantu et visiter le centre culturel des Highlands de l’Est. Vous traverserez ensuite les montagnes jusqu’à Goroka et le village d’Asaro, suivrez la vallée de la Wahgi pour remonter jusqu’au mont Hagen et continuerez jusqu’à Mendi, la vallée de Poroma, Tari et Koroba. Dans cette région, ne manquez pas les villages des tribus Huli et Duna, réputées pour leurs décorations et peintures corporelles, et les somptueux paysages qui bordent le lac Kutubu.

nouvelle guinée

• Les possibilités de randonnées sont impressionnantes. Vous pourrez rallier par exemple la côte nord et la côte sud en empruntant le Kokoda Trail ou découvrir les panoramas et les villages traditionnels du mont Wilhelm. Pour les marcheurs débutants, la balade côtière Wedau – Alotau s’agrémente de baignades et de parcours dans la jungle.

• Les plages du golfe de Papouasie, au sud, sont les plus fréquentées, mais celles situées autour de Madang, jolie ville côtière, sont également agréables et offrent leur barrière de corail aux plongeurs.

• Cinq volcans actifs et seize éteints ou dormants font de La Nouvelle-Bretagne une île très montagneuse. Elle offre des sites de plongée sur sa côte nord où barracudas, dauphins et parfois requins évoluent dans un décor d’éponges gigantesques. Près de Rabaul, ancienne capitale de l’île détruite par une éruption volcanique en 1994, gisent des épaves de bateaux japonais qui datent de la Seconde Guerre mondiale et abritent aujourd’hui une faune marine impressionnante.

• La Nouvelle-Irlande est très peu fréquentée par les touristes même si elle offre des plages magnifiques et des endroits très agréables pour se détendre comme Kavieng, où l’on pourra louer une bicyclette, faire de la plongée, du canoë-kayak, du surf et bien d’autres activités.

• Les îles Trobriand méritent le détour pour leur culture traditionnelle toujours vivante. La beauté de l’artisanat des habitants et la fête des ignames au début du mois de juillet marqueront les esprit.

Philippines

Les Philippines constituent un archipel de plus de 7 000 îles bénéficiant d’un climat tropical tout au long de l’année. Le relief accidenté de ces îles leur confère une force de caractère que vient renforcer une multiplicité d’influences culturelles qu’on ne retrouve quasiment nulle part ailleurs.
Même si les Philippins vivent à proximité du continent asiatique et même s’ils descendent de populations malaises ou chinoises, trois siècles de domination espagnole et 50 ans de protection américaine les ont rendus proches de l’Occident.
On trouve aussi aux Philippines une forte survivance des traditions préhispaniques, notamment dans les ethnies de la Cordillère de Luzon comme les Ifugao, dont le travail des rizières en terrasse à flanc de colline constitue l’une des attractions principales du pays. Le contact avec la chrétienté a par ailleurs doté toutes les agglomérations des Philippines d’une église baroque, centre de la vie collective, et de fêtes religieuses tout aussi pittoresques que celles de l’Inde ou de l’Indonésie. À cette exception près que les effigies portées au cours de la procession sont celles des saints Espagnols !
Les Philippines, ce chapelet d’îles paradisiaques, représente la nature à l’état pur : Palawan avec ses rivières souterraines, sa forêt primitive, ses sanctuaires animaliers et ses superbes spots de plongée ; Boracay et Malapascua pour ses plages ourlées de sable blanc ; Bohol et ses curiosités géologiques ; Siquijor, l’île authentique peuplée de guérisseurs ou encore Davao, sur l’île de Mindanao, où l’on fait du trekking sur le Mont Apo au milieu d’une collection d’orchidées unique au monde.

Les incontournables

island

Se prélasser sur le sable blanc de Boracay, ou s’imprégner de l’animation de ses plages mythiques. Se noyer dans l’agitation ininterrompue de Manille. Grimper dans un jeepney plein à craquer pour voyager avec les Philippins. En prendre plein la vue devant les paysages verts fluo des rizières en terrasse d’Ifugao.
rizieres
Transpirer dans la jungle et faire une rencontre du troisième type avec un tarsier à Camiguin Island. Randonner sur un des nombreux volcans, comme le parfait Mayon, ou se baigner dans l’eau émeraude du cratère du Pinatubo.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Se prendre pour un géologue en naviguant sur la Subterranean River, dans l’immense complexe de grottes à côté de Sabang. Partir explorer des îles désertes et les plages de l’archipel de Bacuit. Faire de la plongée sur quelques-uns des meilleurs spots du monde, et pourquoi pas explorer des épaves de la Seconde Guerre mondiale à Coron.
grotte

Majorque

Majorque en français , Mallorca en castillan et catalan, est la plus grande des îles Baléares. Elle se situe en mer Méditerranée, au large de Valence et Barcelone.

L’île compte 875 277 habitants. Sa capitale est Palma de Majorque.

Majorque est synonyme de plages et de criques de renommée mondiale, mais aussi de nature, golf, culture, sports nautiques, loisirs… Les raisons ne manquent pas pour visiter cette île de l’archipel des Baléares.

Une île de près de 80 kilomètres de long d’une extrémité à l’autre, qui se distingue par sa diversité. Sur ses quelques 550 kilomètres de côte, vous trouverez certaines des plus belles criques et étendues de sable de la Méditerranée : des plages blanches équipées de tous les services cohabitent avec de minuscules anses entre les pins et les falaises, au nord. Ses eaux claires et limpides sont idéales pour la baignade et la pratique d’activités nautiques telles que la plongée sous-marine, la planche à voile, la pêche, la voile, ou même le surf. Ce ne sont pourtant pas les seuls sports que l’on peut y réaliser : les nombreux terrains de golf, au design soigné et parfaitement intégrés dans leur environnement, s’adaptent à tous les niveaux. La nature y a également une place importante. Près de 40 pour cent du territoire est protégé. Des paysages riches en contrastes, parmi lesquels se distinguent les espaces de la Sierra de Tramuntana, au nord, dont les pics dépassent 1 400 mètres, et le parc national maritime et terrestre de Cabrera, un ensemble d’îles et îlots à un peu plus d’une heure de navigation. Chaque recoin de Majorque est une agréable surprise. Pour la parcourir, une bonne solution consiste à louer un véhicule ou faire des excursions. Il existe une foule d’itinéraires et de sentiers, aussi bien sur le littoral que dans l’arrière-pays, parfaitement indiqués et dont les panneaux d’information vous permettront de découvrir sa grande diversité à pied ou à bicyclette. Depuis des siècles, l’ambiance pittoresque de certains villages comme Deià, Pollença ou Valldemossa ont fasciné des artistes. Aujourd’hui, des célébrités du monde de la politique, du cinéma ou de la mode choisissent Majorque comme lieu de villégiature. La culture est l’un des principaux éléments de l’île. Toute l’année, se succèdent des festivals, des concerts, des manifestations littéraires, des expositions… Le rôle de centre culturel est assumé par la capitale Palma de Majorque, qui se distingue par sa vieille ville et son ambiance nocturne. En outre, l’île est facilement accessible grâce à l’aéroport international de Son Sant Joan, situé à huit kilomètres de Pala, ou encore le port de Palma et d’Alcúdia qui sont desservis par des bateaux et des lignes régulières.

A ne pas manquer:

La Cathédrale de Majorque

cathedrale

La sierra de Tramuntana

tramontana

Le Palais royal de l’ Almudaina

palais royal

Le chateau de Bellver

chateau de bellver

Parc national de l’archipel de Cabrera

cabreira

Grotte du Drach

grotte de darch

et bien plus encore…

Bol- île de Brač (Croatie)

L’île de Brač est une île de la mer Adriatique située en Croatie au large de la côte dalmate. D’une superficie de 396 km2, c’est la troisième plus grande île de l’Adriatique, la deuxième en Croatie et la plus grande île de la côte dalmate. Elle possède un aéroport, l’aéroport de Brač.

Bol est la plus ancienne ville sur la rive de Brač. Elle est située dans la partie centrale et sur le côte sud de l’île, au-dessous du Bolska Kruna et Vidova gora le point culminant de l’île. Dans le passée, Bol fut une ville de vignerons, des pêcheurs et de marins, tandis qu’aujourd’hui, elle est devenue une destination touristique. La ville fut mentionnée en premier écrits du 12ème siècle et les premiers habitants étaient des Illyriens. Bol détient de nombreux monuments historiques à découvrir.

Visitez les richesses du couvent dominicain datant de 1475, une résidence d’été baroque, palais renaissance-baroque dans lequel il y a une galerie d’art, les églises paroissiales et le couvent dans le désert Blaca. La ville s’étend sur quelques kilomètres le long du littoral et est connue pour ses eaux cristallines et pour les plusieurs sublimes plages, la plus populaire est « Zlatni rat ». C’est l’un des plus beaux lieux composés des merveilles naturelles de l’Adriatique. On dit qu’il est le seul endroit au monde qui s’est formé d’une façon verticalement vers la côte. Elle s’étend sur un demi-kilomètre dans la pureté de la mer. Se baigner ici est une réelle expérience. La zone côtière est envahie par la forêt dense de pins, crée une atmosphère particulière.

Les sportifs et les amateurs de vacances actives peuvent pratiquer le tennis, la planche à voile, la natation, le jet-ski, le saut en parachute, la plongée, le handball, le basket, le cyclisme, le tennis de table, le beach-volley et bien autres activités. Vous pouvez savourer les spécialités de l’île de Brač, ainsi que la cuisine dalmate dans de nombreux restaurants et tavernes.

La Thaïlande

La Thaïlande est un pays d’une incroyable beauté, contenant plus de 50 parcs nationaux protégés qui couvrent près de 10% de sa surface. Mais les merveilles de sa faune et de sa flore sont souvent oubliées et très rarement montrées.
Pays merveilleux aux multiples facettes, sa culture, sa richesse géographique, sa population joyeuse et multiple, ses mégalopoles font de ce pays des vacances de rêves!!
traverse les contrées historiques du nord du pays, connues pour leurs temples bouddhistes et leurs anciennes capitales royales, avant d’atteindre la grouillante Bangkok, où se mêlent de manière fascinante modernité et modes de vie traditionnels… plus au sud, le long de la péninsule, on accède à des plages de rêve, des îles tropicales, des eaux claires qui feront le bonheur des plongeurs… rien que dans les grandes lignes, la perspective d’un voyage en Thaïlande nous met l’eau à la bouche !
Partais faire une balade à dos d’éléphant ou de vous retirer dans le silence d’un temple bouddhiste, la Thaïlande vous étonnera toujours par la beauté de ses paysages et par l’accueil chaleureux que vous réservent ses habitants. Le bouddhisme conserve une grande place dans la culture du pays, et influence les arts thaïlandais : peinture, sculpture, architecture, danse et musique. Vous ne pourrez pas échapper à la richesse de cette profusion de couleurs, de parfums et d’épices.