Monthly Archives: juillet 2017

Annulation ou retard de vol : que faire ?

Il est arrivé au moins à une personne sur deux d’être victime d’un retard de vol, voir même d’une annulation pure et simple ! Des sociétés proposent leur aide pour vos démarches. De nos jours presque tous les voyageurs qui rencontrent ce problème, ne poursuivent pas la compagnie en question, que ce soit liée au stress, au manque de temps, ou aux démarches des fois fastidieuses.

Heureusement de nos jours, des petites sociétés fleurissent sur internet pour vous aider et le tout directement en ligne. Leurs noms ? Eudelay, Euclaim, etc … En site contenu Français la référence : Sky Mediator. Les commissions de ses sites vont de 15 à 25 % d’honoraires. N’hésitez pas à faire le tour des sites et à faire votre choix.

Il est possible également de ne pas passer par ce genre de société et de poser réclamation auprès de la Direction Générale de l’Aviation Civile en utilisant le formulaire officiel disponible directement sur le site du gouvernement : Cerfa n°13675*01.

Barrière de la langue …

Le voyage est un casse tête quand notre niveau de langue étrangère est limité … mais heureusement, de nos jours, il est possible d’avoir des aides lors d’un voyage à l’étranger grâce aux manuels de langues (toujours d’actualité), mais aussi d’application pour votre mobile.

De notre temps, il est bien pratique d’avoir une application sur son smartphone, qui traduit à votre place les phrases que vous désirez exprimer. Attention, avant de télécharger une application sur votre téléphone, n’oubliez pas de regarder que ce sont des applications officielles pour éviter les mauvaises surprises.

L’application la plus connue et sans risque actuellement est Google Traduction qui est également disponible sur internet sur la page Google Translate.

Vous pouvez également installer le très connu Babylon, c’est le logiciel le plus téléchargé au monde et en plus il est gratuit, téléchargez le ici !

Madagascar : et pourquoi pas en voyage humanitaire ?

Faire un voyage humanitaire c’est partir en voyage tout en donnant de son temps à une association humanitaire. C’est une occasion de briser des barrières de découvrir la population locale, une expérience tout simplement magique qui en plus de prendre des vacances vous permet de faire de l’humanitaire, quoi de plus beau ?

Madagascar pourquoi cette destination ?

île de l’Océan Indien, Madagascar est une destination incroyable avec une faune sublime, découvrir les lémuriens sur cette île est de loin une expérience à faire au moins une fois dans sa vie, sans parler de la faune, un plaisir des yeux. A cet effet, c’est le pays qui présente le plus d’espèces endémiques au monde soit que près de 75% des animaux présents à Madagascar n’existent pas ailleurs.

Pour l’histoire de cette île au passé colonial avec la France, Madagascar a pour seconde langue le français. Cette information est non négligeable pour communiquer avec la population.

Malheureusement la sous-alimentation et bidonvilles sont courant, la pauvreté touche plus d’un malgache sur deux. La population a besoin de nourriture, d’accès à l’électricité et aux soins. Des problèmes auxquels les associations humanitaires sont sensibles et tentent d’apporter leur aide.

Comment participer à une mission humanitaire à Madagascar ?

Les associations sont nombreuses mais l’association Mission Humanitaire propose de faire du bénévolat. Les missions sont ouvertes à tous avec une durée de deux à trois semaines et au cours de laquelle vous assiterez les équipes médicales et para médicales. Votre métier est dans la branche du BTP ou médical alors l’association Action Contre la Faim aura besoin de vous.

Vous êtes étudiant ? pas de problème, profitez de l’un de vos stages pour partir en voyage humanitaire. L’association Les Enfants du Soleil par exemple, propose des stages étudiants pour venir en aide aux enfants.

Vous hésitez encore ? vous pouvez quand même visiter ce merveilleux pays en effectuant un voyage à Madagascar sur-mesure. Vous pourrez ainsi visiter cette île et aller à la rencontre de la population et pourquoi pas par la suite, faire une mission humanitaire.