Monthly Archives: mars 2016

Anapa Russie

Anapa est une ville de Russie située sur les rives de la Mer Noire. Cette charmante station balnéaire bénéficie d’un climat ensoleillé de type méditerranéen.
Les presque 65 000 habitants d’Anapa sont très accueillants et majoritairement de confession orthodoxe.
Anapa possède un aéroport et lorsque vous poserez le pied sur son tarmac, vous serez à UTC + 04:00. Pensez à ajuster votre montre !
Lors de votre séjour, c’est en roubles que vous pourrez payer vos visites, excursions, repas et les souvenirs de voyage que vous souhaiterez rapporter. Si vous avez en mains des euros, il existe de multiples bureaux de change sur place.
Terminons cette présentation en proposant une lecture de voyage : «Kéraban le têtu» de Jules Verne qui se déroule autour de la Mer Noire. L’on raconte cependant que le célèbre romancier n’aurait jamais voyagé dans la région !

A visité:

Delphinarium
delphinarium

Le Delphinarium d’Anapa ne se trouve pas directement dans la ville d’Anapa, mais plutôt dans le village d’Utrish qui n’est situé qu’à 18 kilomètres de là. L’endroit est admirablement bien situé dans un environnement totalement naturel puisqu’il est directement dans les eaux de la Mer Noire. L’on peut y voir différentes performances d’animaux marins variés et en particulier le spectacle du lion de mer appelé Dasha qui est très prisé.
Le Delphinarium d’Utrish est ouvert tous les jours sauf le lundi. Il est possible de contacter le Delphinarium par email à :  ou par téléphone au (sans frais).
Les tarifs varient selon les activités auxquelles vous désirez participer :
*Billet régulier :600 roubles ;
*Nager avec les dauphins : 2000 roubles ;
*Nourrir les dauphins : 100 roubles.
Qui n’a jamais rêvé de nager au milieu des dauphins ? Les commentaires sont unanimes, c’est une expérience unique dont on se souvient longtemps. Attention toutefois lorsque vous êtes acompagnés d’enfants car, bien que tentés par l’aventure, ceux-ci sont parfois impressionnés lorsqu’ils se retrouvent près de l’animal. Il est important de les laisser s’apprivoiser mutuellement. Il en résulte toujours au final une merveilleuse complicité.

Monument au chapeau blanc
chapeau blanc

Voici une curiosité bien particulière à la ville d’Anapa. Il faut pour l’admirer se rendre à la plage et sur l’une des passerelles qui y mène se trouve ce monument au chapeau blanc. Une inscription toute aussi mystérieuse indique au pied du monument : «Voici le chapeau le plus blanc». L’origine de tout cela est dûe à une chanson russe dont les paroles disent «Je vais mettre un chapeau noir et aller à Anapa». Les enfants un peu turbulents d’une chorale sont passés par là et désormais ce chapeau est blanc… comme ceux de tous les vacanciers ici d’ailleurs !

Lotus Valley
lotus valley

La Lotus Valley est LA sortie nature à faire lorsque l’on séjourne à Anapa. Une journée remplie de «wow» pour les visiteurs de tous les âges.
La visite s’effectue en bateau à bord duquel se trouvent environ dix personnes et le trajet a lieu à travers une véritable mer de fleurs roses. C’est magique ! Ceci est sans parler bien sûr de l’odeur envirante qui se dégage à chaque nouveau mètre parcouru. Une visite qui met les sens en éveil et laisse un souvenir impérissable. Les guides vous feront part de la légende locale liée aux lotus…

Martinique

La Martinique en créole martiniquais Matinik, Matnik ou Lamatinik, aussi surnommée « l’île aux fleurs », est une île des petites Antilles ou îles du Vent, collectivité territoriale unique, région ultrapériphérique européenne située dans les Caraïbes et département français d’Amérique. Elle fait partie des Antilles françaises depuis 1635, année d’installation de la première colonie française par Pierre Belain d’Esnambuc.

Elle doit son nom actuel à Christophe Colomb, premier Européen à la découvrir le 15 juin 1502. Elle était alors appelée Madinina, Madiana ou Mantinino4 par ses habitants, les Kali’na5, qui aurait désigné une île mythique chez les Taïnos d’Hispaniola[pas clair]. Le nom a évolué selon les prononciations en Madinina, Mada et enfin, par influence de l’île voisine de la Dominique, il est devenu « Martinique ». En langue caribe, l’île était aussi appelée Ioüanacaéra ioüana, iguane et caéra, île  c’est-à-dire l’île aux iguanes.

La Martinique est une île de carte postale, véritable ensorceleuse, qui sait amadouer le visiteur grâce à ses plages de sable blond pour mieux le séduire ensuite avec ses richesses intérieures. En Martinique, il y a certes le ciel, le soleil et la mer… mais aussi des champs de canne à sucre, des chemins forestiers hors du temps, des villages du bout du monde, des jardins fantastiques qui font oublier l’avancée du béton, et pléthore de paysages, dignes des plus belles cartes postales.
La Martinique surprend par sa particularité de marier l’inconciliable : sucre et rhum, pluie et soleil, bleus qui font mal aux yeux et verts tendres. Les alizés et les cyclones. Les volcans et la végétation paradisiaque. Les souvenirs d’époques fastueuses et le péché originel de l’esclavage. L’indolence, les klaxons de bienvenue, la « tchatche » charmeuse et l’orgueil sourcilleux, les bouffées imprévisibles de violence.
Cette île, on n’a pas d’autre choix que de l’aimer. Ici, peu de ruines grandioses ou de musées fascinants. Aux indifférents, la Martinique n’offre que l’ennui, sitôt passée l’envie de plage et de ti-punch. Mais une fois mis au rancart le paradis des brochures, la petite France des cocotiers, la réalité antillaise fascine, bouleverse et captive.
La Martinique, cette « île courage », résiste aussi bien aux cyclones qu’aux tremblements de terre. Même si l’ouragan Dean est encore dans toutes les mémoires, l’île est redevenue verte, vivante…

A découvrir:

Sillonner les petites routes autour des Anses-d’Arlet, pour arriver en fin de journée à l’impressionnant rocher du Diamant. Découvrir la Martinique sauvage et authentique en parcourant l’un des sentiers pédestres de la pointe de la Caravelle. Perfectionner son surf à Anse Bonneville, la plus belle plage de la Caravelle.
Remonter le temps en visitant l’habitation Clément. Entreprendre l’ascension du Chinois (la montagne Pelée).
Faire une plongée dans l’un des nombreux clubs de l’île avant de lézarder sur une plage. Suivre la route de Grand-Rivière…

Fort-de-France
fort de france

Sur la côte ouest de la Martinique se trouve Fort-de-France, la seule grande ville de l’île. Sa capitale, aussi. La baie qui l’abrite frappe par sa splendeur. On y vient volontiers à Fort-de-France pour une demi-journée ou une journée pour faire le marché, courir les boutiques ou se balader dans le centre ancien, mais si vous ne faites que passer en vitesse, sans lever le nez ou en visite organisée, n’espérez pas trop trouver une architecture typique ni un art de vivre préservé.

Grand-Rivière
KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA

La route menant à Grand-Rivière est d’une étourdissante beauté. Ce minuscule petit port de pêche est charmant, avec ses petites embarcations multicolores. On peut passer des heures à regarder les pêcheurs rentrer au port avec leurs superbes yoles multicolores. Grand-Rivière est calme et détendu, avec ses rues étroites et ses maisons de bord de mer, toutes portes ouvertes.

Les Salines
saline

Les Salines, qui figurent parmi les premiers sites naturels visités du pays, se situent sur la commune de Sainte-Anne. Avec son sable blanc et ses cocotiers penchés sur la mer, la plage des Salines reste la plus belle et surtout la plus grande de la Martinique, et l’une des plus grandes de la Caraïbe.

Montagne Pelée
montagne pelée

Avec ses malheureux 1 397 m, la montagne Pelée au nord de l’île, point culminant de la Martinique, sait pourtant se faire craindre de la population. L’éruption de 1902 a laissé de terribles souvenirs dans la mémoire collective. Bien s’il semble être plongé dans un profond sommeil, le volcan de la montagne Pelée est toujours considéré comme actif.

Papouasie Nouvelle-Guinée

La Papouasie-Nouvelle-Guinée partage l’île de Nouvelle-Guinée avec l’Indonésie et possède plus de 600 autres îles tropicales dont les plus importantes sont la Nouvelle-Irlande, la Nouvelle-Bretagne (principales îles de l’archipel Bismarck) et l’île Bougainville.

Cette destination diffuse un fort parfum d’exotisme en tant que territoire parmi les plus reculés et inaccessibles du globe occupé par des ethnies au mode de vie à l’opposé du nôtre.

A voir / A faire :

• Les trois quarts de la superficie du pays sont couverts d’une forêt primaire ou secondaire où vivent deux tiers des espèces d’orchidées du monde, 9 000 types de plantes, 700 groupes d’oiseaux, 250 styles de grenouilles, 450 espèces de papillons, 200 variétés de reptiles et plus d’une centaine de différents serpents. Vous pourrez entreprendre une croisière sur la rivière Sepik pour admirer cette diversité et aller à la rencontre des ethnies vivant sur ses rives. Un de ses affluents, la Karawari, et les villages Arambak des alentours, se découvrent en pirogue.

• Si vous désirez découvrir la flore du pays sans avoir à monter une expédition, vous pourrez visiter le Jardin botanique national de Port Moresby, le Variata National Park de Sogeri à proximité, le Moitaka Wildlife Sanctuary ou encore le Jardin botanique de la ville de Lae.

• Les Highlands sont les terres les plus peuplées et les plus fertiles du pays. Pour découvrir cette région, empruntez la route qui part de Lae pour rejoindre, par la Kassim Pass, Kainantu et visiter le centre culturel des Highlands de l’Est. Vous traverserez ensuite les montagnes jusqu’à Goroka et le village d’Asaro, suivrez la vallée de la Wahgi pour remonter jusqu’au mont Hagen et continuerez jusqu’à Mendi, la vallée de Poroma, Tari et Koroba. Dans cette région, ne manquez pas les villages des tribus Huli et Duna, réputées pour leurs décorations et peintures corporelles, et les somptueux paysages qui bordent le lac Kutubu.

nouvelle guinée

• Les possibilités de randonnées sont impressionnantes. Vous pourrez rallier par exemple la côte nord et la côte sud en empruntant le Kokoda Trail ou découvrir les panoramas et les villages traditionnels du mont Wilhelm. Pour les marcheurs débutants, la balade côtière Wedau – Alotau s’agrémente de baignades et de parcours dans la jungle.

• Les plages du golfe de Papouasie, au sud, sont les plus fréquentées, mais celles situées autour de Madang, jolie ville côtière, sont également agréables et offrent leur barrière de corail aux plongeurs.

• Cinq volcans actifs et seize éteints ou dormants font de La Nouvelle-Bretagne une île très montagneuse. Elle offre des sites de plongée sur sa côte nord où barracudas, dauphins et parfois requins évoluent dans un décor d’éponges gigantesques. Près de Rabaul, ancienne capitale de l’île détruite par une éruption volcanique en 1994, gisent des épaves de bateaux japonais qui datent de la Seconde Guerre mondiale et abritent aujourd’hui une faune marine impressionnante.

• La Nouvelle-Irlande est très peu fréquentée par les touristes même si elle offre des plages magnifiques et des endroits très agréables pour se détendre comme Kavieng, où l’on pourra louer une bicyclette, faire de la plongée, du canoë-kayak, du surf et bien d’autres activités.

• Les îles Trobriand méritent le détour pour leur culture traditionnelle toujours vivante. La beauté de l’artisanat des habitants et la fête des ignames au début du mois de juillet marqueront les esprit.

Reggio de Calabre Italie

Reggio de Calabre, habituellement appelée Reggio Calabria, ou Reggio dans le sud de l’Italie, est la première ville calabraise de par son ancienneté, sa superficie et sa population, ainsi que le chef-lieu de la province et le siège du Conseil régional de Calabre. Avec 186 547 habitants, Reggio est la 7e ville la plus peuplée du sud de l’Italie et la 18e au niveau national.

Reggio est au centre d’une zone touristique considérable de par son importance historique, culturelle et balnéaire; c’est également un centre universitaire, et le cœur d’une zone agricole particulièrement fertile grâce à son climat tempéré, avec la production d’huiles d’olive, de vins, d’agrumes et de légumes, parmi lesquels l’on trouve la production typiquement locale de la bergamote. Cet agrume ne pousse qu’en terres reggine et il est ainsi devenu un des symboles de la ville.

Reggio se situe à la pointe de la botte, sur les pentes de l’Aspromonte, en position centrale dans la mer Méditerranée, sur la rive orientale du détroit de Messine (où l’on place la rencontre entre Ulysse et les monstres mythologiques Charybde et Scylla, décrite par Homère) d’où elle jouit d’un panorama exceptionnel sur la Sicile, sur l’Etna et sur les Îles éoliennes.

Le territoire de la ville – défini au début du XXe siècle Grande Reggio – se trouve au centre d’un plus vaste ensemble (aire urbaine du détroit) d’environ 391 500 habitants comprenant de nombreuses villes entre Bagnara Calabra au nord et Melito di Porto Salvo au sud, et jusqu’au massif de l’Aspromonte. L’influence économique, culturelle ainsi que la fonction de pôle d’attraction de Reggio s’étend du port de Gioia Tauro jusqu’à la Locride. En outre, l’aire urbaine de Reggio ainsi que l’aire urbaine de Messine (séparées de 3 km par le bras de mer du détroit de Messine) vont probablement fusionner dans les années à venir en vue de constituer l’Aire urbaine intégrée du Détroit (Area Metropolitana Integrata dello Stretto), dont la population avoisinera 885 000 habitants.

Baignée par les splendides eaux de la Mer Ionienne et la Mer Tyrrhénienne et séparée de la Sicile par le détroit de Messine.
Le climat accueillant, les magnifiques couleurs de la mer, les côtes rocheuses s’alternant aux littoraux sableux, la nature sauvage et mystérieuse, les saveurs intenses et authentiques de la cuisine locale, les témoignages de ses anciennes origines, font de la Calabre un lieu unique, aussi bien en hiver qu’en été.

Tous les désires peuvent être exaucés. Ceux qui aiment la nature, ses parfums et ses mystères, pourront pénétrer dans l’arrière-pays de la Calabre en découvrant un paysage pur et préservé, où les vastes étendues vertes sont interrompues par la couleur bleu des lacs et des cascades.

Pour ceux qui aiment le soleil et se plonger dans une mer cristalline, il est possible de choisir les gracieuses localités au bord de la mer Tyrrhénienne et Ionienne.

Pour ceux qui préfèrent connaître le passé de cette terre, la Calabre berceau de la Grande-Grèce et pays d’anciennes civilisations, compte de nombreuses églises, monastères, châteaux, palais et lieux où survivent encore des coutumes et des traditions séculaires.

A découvrir:
tropea

Le monde entier connaît les Bronzes de Riace, exposés au Musée National de Reggio de Calabre, qui représentent un incroyable témoignage de la Grande-Grèce, une époque qui a profondément marqué l’histoire de cette terre. Ces merveilleuses statues représentant deux héros guerriers, sont un rare exemple de sculpture grecque classique.

Aux passionnés de la mer, la Calabre – avec ses 800 kilomètres de côte –offre un vaste choix de plages comme celle de Capo Vaticano, dans la province de Vibo Valentia, classée comme parmi les 100 plus belles plages du monde: une longue étendue de sable très fin, entourée d’arbres séculaires et baignées par une mer cristalline où l’on trouve une grande variété de faune marine.

scilla1

Une immersion dans la nature sauvage de l’arrière-pays de la Calabre est une expérience à ne pas manquer et les Parcs de la Sila, des Serre, de l’Aspromonte et du Pollino sont parmi les destinations naturelles les plus intéressantes. Les « fiumare » (cours d’eau typiques de l’Italie du Sud) et les « grandi pietre » (Grandes Roches) de l’Aspromonte les « patriarchi vegetali » (littérairement patriarches végétaux) de la Sila, la richesse de la faune des Serre, sont seulement certaines parmi les merveilles de la nature que cette terre nous offre.

Monaco

La petite enclave de Monaco fait toujours autant parler d’elle. Connue à travers le monde pour sa famille princière dont la vie intrigue tout particulièrement les tabloïds people, le rocher continue d’agir comme un aimant sur les visiteurs en mal de paillettes, de soleil, et de Méditerranée.

Monaco n’est pas faite pour les amateurs de grands espaces : son minuscule territoire est entièrement urbanisé et cherche à gagner sur la mer… mais on arrive tout de même à y organiser chaque année un Grand Prix de Formule 1 ! La Principauté est une destination très prisée des touristes qui apprécient particulièrement son climat méditerranéen et les multiples manifestations sportives et culturelles qui rythment l’année.

Le Rocher est un grand repère de la jet set, avec de nombreuses boutiques de mode, de grosses voitures rutilantes sur les parkings, des hôtels de luxe et grands palaces à renommée mondiale, des restaurants chics, le casino pour faire des folies, des clubs selects où l’on dépense sans compter… Autant dire que votre compte en banque risque d’être sérieusement sollicité durant un séjour à Monaco, une destination qui n’est pas faite pour les petits budgets !

Excursion monégasque

C’est pour cela que beaucoup choisissent de préparer l’excursion à Monaco pour la journée avant de repartir. Vu les dimensions réduites de la Principauté, il ne sera pas difficile d’en faire le tour dans ce court laps de temps, en s’intéressant au passage au Palais Princier, à la cathédrale, au musée Océanographique et aux jardins monégasques. La promenade le long du port ou du côté du Casino sont indispensables pour connaître ce qui rythme la vie de Monaco.

Guide : les quartiers de Monaco

Monaco est minuscule territoire entièrement urbanisé qui cherche à gagner sur la mer. Autant dire que vous en aurez vite fait le tour à pied, attention par contre ça grimpe. Monaco est divisé en dix quartiers :

-Monaco-Ville.
Egalement connu comme «le Rocher» est encore un village médiéval au cœur d’un site étonnamment pittoresque. Il est constitué presque entièrement de rues piétonnes et de vieilles demeures pleines de charme. Il y a plusieurs hôtels, des restaurants et des boutiques de souvenirs. Vous pouvez également visiter le Palais Princier, la Cathédrale, le Musée océanographique, l’hôtel de ville et les jardins de Saint-Martin.

-La Condamine.
La Condamine est le quartier commerçant de la principauté de Monaco, il est situé derrière le port de Monaco (port Hercule). Ce quartier est célèbre pour être le lieu de départ et d’arrivée du Grand Prix automobile de Monaco Les principales choses à voir ici sont le Port Hercule et l’église Sainte-Dévote du XVIIIe siècle.

-Monte-Carlo.
Monte-Carlo, le quartier le plus célèbre de Monaco, que l’on a d’ailleurs tendance à le confondre avec le pays entier. C’est dans cette zone que se trouvent le grand casino de Monte-Carlo et les hôtels les plus prestigieux de la capitale (Hôtel de Paris, Hôtel de l’Hermitage, Café de Paris, Résidence Park Palace, Résidence Mirabeau, Résidence Monte-Carlo Star).

-Fontvieille.
Situé à l’ouest de Monaco, Fontvieille est un quartier moderne et résidentiel qui fut pris sur la mer. Il accueille le nouveau port de plaisance de la Principauté de Monaco et l’exposition de la collection de voitures anciennes du Prince Rainier III de Monaco (Pour les amateurs, le port abrite des yacht extrêmement luxueux.) On y trouve également le Musée des Timbres et des Monnaies et le Musée Naval, ainsi qu’un jardin animalier et enfin le Chemin des Sculptures qui présente plusieurs œuvres d’artistes contemporains.

-La Rousse.
La Rousse/Saint-Roman est situé dans la partie est de la principauté de Monaco, c’est un quartier essentiellement résidentiel, bien que la Tour Odéon, un nouveau complexe d’affaires, y soit en construction.

-Larvotto.
Larvotto/Bas Moulins est situé dans la partie sud-est de de Monaco, le quartier est essentiellement résidentiel, il est par ailleurs le quartier le plus peuplé de la Principauté. Larvotto longe la frontière française et la commune de Roquebrune-Cap-Martin, près d’un tiers de sa superficie a été conquise par la construction de terres-pleins maritimes, lesquels ont permis la construction d’un vaste complexe hôtelier, du forum Grimaldi et du Jardin japonais. On y trouve la seule plage monégasque accessible au public.

-La Colle.
La Colle est une petite zone résidentielle situé dans le nord-ouest de Monaco, juste au nord de Fontvieille. Certains petits hôtels peuvent être trouvés ici.

-Les Révoires.
C’est le plus petit et le moins peuplé des quartiers de Monaco. Le Jardin exotique de Monaco s’y trouve.

-Moneghetti.
Moneghetti est un quartier calme et résidentiel, il possède néanmoins de nombreuses boutiques et magasins, ainsi que près de 50 petits hôtels. Le quartier est réputé pour ses pentes raides.

-Saint-Michel.
Saint Michel est un petit quartier résidentiel archi-peuplé, avec de grandes tours d’habitation. Il se trouve directement le long de la ville voisine française de Beausoleil, ainsi que les quartiers des monégasques deMonte Carlo, la Condamine et Moneghetti. 20 petits hôtels peuvent être trouvés ici, boutiques et restaurants ne manquent pas non plus.